CAP Commends PM’s Request for Residential School Apology from Pope – Le CPA salue la demande d’excuses du premier ministre au pape pour les pensionnats indiens

May 30th, 2017 (Ottawa, ON) – The Congress of Aboriginal Peoples applauds Prime Minister Justin Trudeau for his request to have the Catholic Church apologize for its role in Indian Residential Schools.

“There is still a long road to reconciliation,” says CAP National Chief Robert Bertrand. “But an apology from the Catholic Church would go a long way in helping to heal old wounds.”

Yesterday, Prime Minister Justin Trudeau met with Pope Francis at the Vatican. Trudeau was expected to make the request during his private meeting with the Papal. In the past, former Pope Benedict XVI has expressed sorrow for the deplorable conduct by some members of the Catholic Church.

“Although this request is a step in the right direction, the federal government must make further efforts towards reconciling with Canada’s Indigenous Peoples,” says National Chief Bertrand.

-30-

 
For media interviews please contact:

Nigel Newlove, Senior Manager of Communications
613-747-6022, ext. 244
n.newlove@abo-peoples.org

The Congress of Aboriginal Peoples is the national voice representing the interests of Métis, status and non-status Indians, and Southern Inuit Indigenous People living off-reserve. Today, over 70% of Indigenous people live off-reserve.

 
Le 29 mai 2017, Ottawa – Le Congrès des peuples autochtones félicite le premier ministre Justin Trudeau d’avoir demandé des excuses à l’Église catholique pour son rôle dans les pensionnats indiens.

 
« Le chemin de la réconciliation est encore long, rappelle Robert Bertrand, chef national du CPA. Mais des excuses de l’Église catholique seraient un grand pas qui contribuerait à guérir nos vieilles blessures. »

 
Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a rencontré le pape François au Vatican. M. Trudeau devait présenter sa requête durant sa rencontre privée avec le pape. L’ancien pape Benoît XVI avait déjà exprimé des regrets pour la conduite déplorable de certains membres de l’Église catholique.

 
« Bien que cette requête soit un pas dans la bonne direction, le gouvernement fédéral doit faire plus d’efforts pour se réconcilier avec les Autochtones du Canada », déclare le chef national Bertrand.

 
―30―

 
Pour fixer une entrevue avec un média, veuillez communiquer avec la personne suivante :

 
Nigel Newlove, gestionnaire principal des communications
613-747-6022, poste 244
n.newlove@abo-peoples.org
Le Congrès des peuples autochtones est le porte-parole national qui représente les intérêts des Métis, des Indiens inscrits, des Indiens non inscrits et des Inuits du Sud qui vivent hors réserve. À ce jour, plus de 70 % des Autochtones vivent hors réserve.

Article by: CAP Media

Leave A Reply:

(optional field)

No comments yet.