CAP National Chief Robert Bertrand saddened with latest National Inquiry resignation – Robert Bertrand, chef national du CPA, déplore la dernière démission au sein de l’Enquête nationale

July 11, 2017 (Ottawa, ON) – The Congress of Aboriginal Peoples is saddened to hear about the resignation of Commissioner Marilyn Poitras from the National Inquiry into Missing and Murdered Indigenous Women and Girls.

“I cannot stress just how important and meaningful this National Inquiry is, not only for those directly affected but to all Indigenous and non-Indigenous Peoples,” said National Chief Robert Bertrand. “This Inquiry and its final outcomes will be measured as one of the key foundations for true reconciliation.”

CAP remains optimistic that going forward the Commissioners will be transparent and focused on the mandate of the Inquiry and working together with Indigenous Organizations.

“The challenges faced by the Commissioners must be overcome,” stated National Chief Bertrand. “This Inquiry cannot afford to fail. There is too much at stake for Indigenous families across Canada. The federal government will need to ensure that any request for an extension, including necessary resources and timelines, are carefully considered to fully support the Inquiry.”

CAP extends its sincere appreciation to Commissioner Poitras for her hard work and dedication to this issue.

-30-

For media interviews please contact:

Brad Darch, Executive Assistant
613-747-6022, ext. 231
b.darch@abo-peoples.org

The Congress of Aboriginal Peoples is the national voice representing the interests of Métis, status and non-status Indians, and Southern Inuit Indigenous People living off-reserve. Today, over 70% of Indigenous people live off-reserve.

 

11 juillet 2017, Ottawa – Le Congrès des peuples autochtones est attristé d’apprendre la démission de la commissaire Marilyn Poitras de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

« Je ne saurais trop insister sur l’importance et la gravité de cette Enquête nationale, non seulement pour celles qui sont directement touchées, mais pour tous les Autochtones et les non Autochtones, déclare le chef national Robert Bertrand. Cette Enquête et ses résultats finaux seront considérés comme l’un des fondements d’une véritable réconciliation. »

Le CPA a confiance qu’à l’avenir les commissaires feront preuve de transparence et se concentreront sur le mandat de l’Enquête, et qu’ils travailleront de concert avec les organismes autochtones.

« Les difficultés auxquelles se heurtent les commissaires doivent être surmontées, déclare le chef national Bertrand. Il ne faut pas que cette Enquête échoue. L’enjeu est trop grand pour les familles autochtones de l’ensemble du Canada. Le gouvernement fédéral doit voir à ce que toute demande de prolongation, y compris les ressources et les échéanciers nécessaires, soit étudiée attentivement afin d’appuyer pleinement l’Enquête. »

Le CPA adresse également ses sincères remerciements à la commissaire Poitras pour le travail accompli et son dévouement dans ce dossier.

― 30―

Pour fixer une entrevue avec un média, veuillez communiquer avec la personne suivante :

Brad Darch, adjoint administratif

613-747-6022, poste 231

b.darch@abo-peoples.org

Le Congrès des peuples autochtones est le porte-parole national qui représente les intérêts des Métis, des Indiens inscrits, des Indiens non inscrits et des Inuits du Sud qui vivent hors réserve. À ce jour, plus de 70 % des Autochtones vivent hors réserve.

Article by: CAP Media

Leave A Reply:

(optional field)

No comments yet.